image Tubercules de Montgomery : c’est quoi
Grossesse

Tubercules de Montgomery : c’est quoi ?

Généralement, lorsque les femmes tombent enceintes, elles se posent plusieurs questions à propos de leur corps. En effet, elles constatent qu’il n’est plus comme il était avant. Et lesdits changements s’opèrent à plusieurs endroits sur leurs corps parmi lesquels on retrouve les seins. De petits gonflements très bizarres apparaissent : il s’agit des tubercules de Montgomery.

On se demande bien ce que c’est et ce qui peut justifier l’apparition de ces bosses sur leurs corps. Peut-être qu’elles ne sont pas apparues par hasard à cet endroit du corps. Pour plus d’éclaircissements, veuillez lire le présent article jusqu’à la fin.

Tubercules de Montgomery : qu’est-ce que c’est ?

En effet, il s’agit de plusieurs glandes sébacées que l’on observe sur la partie noire du mamelon ou aréole. Ces tubercules de Montgomery sont encore appelés glandes aréolaires ou glandes de Montgomery. C’est en 1837 que le Docteur William F. Montgomery va donner une première description à ces tubercules de Montgomery. Le médecin irlandais explique que ces bosses rondes ne sont pas difficiles à reconnaître. Pendant la fraicheur, l’aréole présente un aspect froissé à cause des tubercules.

image-tubercules-de-montgomery

Apparemment, la chair de poule et ces tubercules de Montgomery ont une forte ressemblance. Vous n’avez qu’à observer attentivement l’aréole de la femme enceinte pour vous en rendre compte. Toutefois, il faudra préciser que lesdits tubercules peuvent se pointer sur les mamelons également.

Le nombre et la taille qu’ils font varient d’une femme à une autre. Sinon, en général, on en compte à partir de 4 jusqu’à 28.

Tubercules de Montgomery : à quoi servent-ils ?

D’abord, il faut noter qu’il ne s’agit pas de simples et minuscules gonflements. Ils ont plusieurs rôles importants.

Tubercules de Montgomery : signes de grossesse

C’est tout au début de la grossesse (les tout premiers jours) qu’apparaissent ces tubercules. Pourquoi ? Parce qu’au cours de la grossesse, des modifications s’opèrent dans les seins afin d’apprêter la production du lait. Et les hormones responsables de ces changements sont la progestérone et l’œstrogène. Avant ou après la grossesse, ils sont à peine visibles. Mais au cours de la grossesse, ces tubercules de Montgomery sont beaucoup plus remarquables, abondants et gros. Parfois, ils apparaissent chez la femme avant même que cette dernière ne constate l’absence de ces règles.

Si après avoir remarqué l’un de ces symptômes mentionnés ci-dessus, vous avez encore des doutes sur votre état, n’hésitez pas à faire votre test de grossesse.

Tubercules de Montgomery : des rôles importants durant l’allaitement

C’est pendant l’allaitement que l’on voit l’utilité de ces glandes. En effet, la période de l’allaitement est très sensible pour le bébé.

image-maman-mere-allaitement

Stimuler la production du lait maternel

L’une des différentes fonctions capitales que jouent les tubercules de Montgomery : stimuler la production du lait. En effet, pendant que le bébé pratique la succion, les glandes envoient des informations au cerveau de la maman pour réclamer la production de l’ocytocine. Il s’agit d’une substance qui permet au lait de parvenir jusqu’au mamelon en contractant les muscles. C’est pour cela que la mère doit bien positionner l’enfant de sorte que tout le mamelon se retrouve dans sa bouche.

Rôle de lubrifiant et d’anti-bactéries

Des glandes de Montgomery sortent une substance qui, tel un lubrifiant, permet à l’enfant d’allaiter facilement.

Par ailleurs, les tubercules de Montgomery sécrètent une autre substance qui lutte contre les bactéries et protège l’enfant contre d’éventuels microbes et maladies infectieuses. C’est une fonction non négligeable. Et c’est pour cela que l’on déconseille fortement à ces mamans de prendre du savon pour laver leurs mamelons ou d’utiliser des désinfectants. En effet, ces substances peuvent rendre la partie aréolaire sèche et ainsi empêcher les mamelons de sécréter la substance indispensable pour le nouveau-né.

Si tant est que vous teniez à nettoyer vos mamelons, ce qui est important d’ailleurs, vous n’avez qu’à rincer vos seins pendant que vous prenez votre douche.

Rôle de guide pour le bébé

Après l’accouchement, certaines substances particulièrement odorantes sont sécrétées par les tubercules de Montgomery. Elles permettent au bébé de retrouver lui-même les seins de sa mère lorsqu’il veut téter.

En outre, si vous avez beaucoup de glandes de Montgomery sur vos seins, sachez que cela est à l’avantage de votre enfant. En effet, ce dernier pourrait attraper les seins de la bonne manière. Il gagne beaucoup de poids les tout premiers jours après sa naissance. En ce qui concerne la maman, elle produit plus rapidement du lait.

C’est souvent là où l’enfant positionne son nez qu’on observe un nombre important des glandes de Montgomery : la zone supérieure latérale de la partie aréolaire.

Grossissement des tubercules de Montgomery : quelles autres causes ?

Ce n’est pas seulement à cause de l’allaitement ou de la grossesse que la taille des glandes de Montgomery augmente ou connait des changements. Cela peut être également causé par les hormones qui généralement font grossir les glandes pendant les menstruations de la mère ou lorsque le mamelon est stimulé. Le même phénomène se produit lorsque la maman subit plusieurs déséquilibres hormonaux, consomme certains médicaments, prend ou perd du poids.

image-nouveau-ne-qui-dorme-bien

Les signes d’infection des tubercules de Montgomery 

Les glandes de Montgomery peuvent être infectées ou attaquées par des maladies et ainsi subir un blocage, une inflammation ou encore une infection. C’est pourquoi il est important pour la femme de consulter un médecin lorsqu’elle constate sur son mamelon des gonflements ou des rougeurs qui lui font mal. Il se pourrait aussi que, dans certains cas particuliers, cela soit des signes révélateurs d’un cancer au niveau de son sein. Vous devez absolument chercher à savoir ce qui explique cela et seul le médecin peut vous informer. Ainsi, lorsque vous constatez les symptômes suivants, vous devez vous faire consulter :

  • Une bosse plus dure dans l’un des seins ;
  • Une perte de poids presque anormale ou spontanée ;
  • L’apparition de ganglions lymphatiques dans les aisselles ;
  • Un changement de taille ou de forme des mamelons ;
  • L’apparition d’une sorte de peau d’orange ou des capitons au niveau de la poitrine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

67 − = 62

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.