image-bebe-fille-arabe-emmaillote-endormi
Bébé

20 prénoms français anciens pour filles

Au XXe siècle, en France, plusieurs prénoms charmants comme Zélie, Léonie ou Suzanne étaient souvent donnés aux filles. Mais au fil du temps, d’autres ont commencé par prendre leurs places jusqu’à un moment où les tout premiers ont refait surface. Beaucoup parmi ces prénoms sont énormément connus. Voici donc 20 anciens prénoms féminins typiquement français que vous pourriez donner votre enfant.

Les prénoms français anciens pour filles

Alice

Provenant d’un autre prénom allemand « Adalheidis », qui au fil du temps s’est transformé en « Adalhaid », Alice veut dire « noble lignée ». En effet, « noble » parce que c’est la signification de « Adhal » et « lignée » parce que c’est la signification de « haid ». Ce prénom intéresse surtout les amoureux de l’art à cause de l’ouverture d’esprit qu’il dégage et de son charme. Celles qui le portent sont pleines de positivité, de sagesse. Elles vivent leur vie au quotidien. En Angleterre comme dans l’hexagone, le prénom Alice était très célèbre au Moyen-Âge. Mais à un moment donné, il sera abandonné avant de refaire, plus tard, surface. En effet, il doit son come-back à certains personnages de films comme « Alice au pays des merveilles ». Aujourd’hui, en France, à peu près 90 000 femmes portent ce prénom.

Alicia, Alixe, Alix, Alycia, Azelice, Alicea, Alis ou encore Alaïs sont ses dérivés.

Louise

À l’origine, c’était un prénom allemand composé de « hlod » qui signifie « illustre » et « wig » qui signifie « combat ». La forme masculine de Louise est Louis. Il incarne une personne intelligente, élégante et digne de la royauté. Très discrètes et charmantes, les Louise font preuve de rigueur, agissent avec passion et rêvent beaucoup. Pendant de nombreuses années, ce prénom sera abandonné avant de revenir plus tard sur la scène. Aujourd’hui, on compte au moins 114 000 personnes (tous les âges confondus) qui portent en France ce prénom. En 2018, il était, parmi les 100 premiers prénoms donnés aux nouveau-nés, le troisième d’ailleurs. Une belle réussite quand même !

Luisa, Lou ou encore Louisa sont ses dérivés.

Rose

Ce prénom est le dérivé de « Rosa » qui d’ailleurs veut dire en latin « rose ». C’est une fleur qui symbolise la beauté et l’amour. Rose est une personne brave, pleine de courage et de détermination. Lorsqu’elle décide de relever un défi, elle n’abandonne jamais jusqu’à la fin. Elle n’a pas besoin de faire beaucoup d’efforts avant qu’on l’aime. De plus, elle fait usage de diplomatie et de finesse. Ses caractères les plus importants sont la douceur et l’optimisme. Non seulement Rose est une personne agréable qui vit pleinement, mais elle est aussi altruiste.

Rosie, Rosula, Rosalyne ou encore Rosa sont ses dérivés.

image-enfant-qui-est-joyeux

Suzanne

Prénom biblique, Suzanne vient de « שושנה » qui veut dire en hébreu « Shoshannah » qui signifie « Rose » ou « Lys ». Pleines de romance et de rêve, les Suzanne n’aiment pas les choses banales. Elles doivent être toujours entourées de nouvelles choses merveilleuses. Les années 1920 représentent les moments propices où ce prénom a connu un réel succès avant de baisser pavillon. Mais aujourd’hui, en France, on constate que sa cote est stable, car près de 250 petites filles portent déjà ce prénom chaque année.

Suzon, Susana, Sawssana, Suzan ou encore Suzanna sont ses dérivés.

Agathe

Originaire de la Grèce, Agathe est tirée de « agathos » dont l’explication est « brave ». Depuis l’Antiquité, ce prénom ne cesse d’avoir la cote. Celles qui portent ce prénom sont des personnes pacifiques, brillantes et qui aiment l’harmonie. Chez elles, pas de stress ni d’angoisse. Elles sont très sensibles et adorent tout ce qui est beau. Ce sont des artistes ayant une grande sensibilité. Le prénom Agathe fait partie des 50 ou 100 premiers prénoms féminins les plus attribués, bien que le nombre tende vers une stabilisation.

Ayca, Athea, Agata, Agate ou encore Agatha sont ses dérivés.

Jeanne

Ce prénom tire sa source du prénom hébreu « Yehohanan » dont l’explication est « Dieu pardonne ». Les Jeanne aiment vivre dans un environnement stable, loin des conflits. Elles aiment et affectionnent tous ceux qui en font pareil à leur endroit. Toutefois, elles exigent beaucoup de choses des autres. Ce prénom, qui a été longtemps utilisé, a connu un premier succès dans le Moyen-Âge ainsi que dans les années 1920. Mais à la fin du 20e siècle, il faisait partie des 5 prénoms les plus aimés des Français. Par ailleurs, c’est un prénom qui est toujours à la mode.

Jane, Jenny, Janine, Jennifer, Johanna ou encore Jeanine sont ses dérivés.

image-bebe-heureux-famille

Lucie

Il tire son origine du latin « lux » dont l’explication est « lumière ». Encore appelée Lucy ou Lucia, Lucie est un prénom donné partout en Europe. Celles qui le portent font preuve de diplomatie, de féminité et de douceur. Elles n’ont pas de difficultés à empêcher les conflits. Pleines d’énergie, elles ont du tempérament. Depuis 2010, le prénom a redoré son blason et fait désormais partie des 30 premiers prénoms féminins.

Luz, Lyzie, Lucine, Lucy, Lucille, Lucienne, Lucia, Luci et Luce sont ses dérivés.

Léonie

Tiré du mot latin « leo » qui signifie « lion », le prénom Léonie incarne le courage, la force, la sensibilité et la discrétion. Elles n’affichent pas souvent leurs émotions. La famille a du prix à leurs yeux et elles sont à l’aise dans un environnement sain. La cote de ce prénom est en pleine augmentation. On le retrouve dans les 40 premiers prénoms donnés aux filles.

Léone, Léonyse, Lyne, Léonne ou encore Lonie sont ses dérivés.

Adèle

Ce prénom originaire de l’Allemagne est tiré de « adal » qui signifie « noble ». Celles qui portent ce prénom sont des personnes fragiles et tendres. Les Adèle sont conscientes de leurs capacités et valeurs. Elles sont fières d’elles, aiment les choses uniques et sont des personnes de caractère. Plusieurs personnes ont commencé par adopter ce prénom à partir de 1990. Parmi les prénoms les plus populaires en France, Adèle occupe une grande place.

Adélie, Adela ou encore Adile sont ses dérivés.

Clémence

Provenant des mots latins : « clemens » qui signifie « douceur » et « clementia » qui signifie « bonté », ce prénom féminin est le symbole de la joie, de la fidélité et de la franchise. Clémence est un prénom devenu très populaire au 19e siècle. Mais en 1950, il va perdre en popularité avant de remonter la pente à partir des années 2000.

Cleonice, Cléane, Clemencia, Clency ou Clémente sont ses dérivés.

Constance

Tiré du mot latin « constancia » signifiant « persévérance », ce prénom fait des femmes qui le portent des personnes tenaces, disponibles et engagées. Elles sont aussi généreuses et raffinées, attirant ainsi vers elles plusieurs prétendants. De 1940 à 1980, le prénom Constance était rare, car on en utilisait très peu. C’est à partir de 1990 qu’il a commencé par être adopté jusqu’à nos jours, où chaque année, 600 personnes portent ce prénom.

Concettina, Constantina, Constantine ou Constanza sont ses dérivés.

Victoire

Encore un autre prénom tiré du mot latin « victoria » qui signifie « victoire ». En effet, ce sont des personnes qui se battent pour avoir ce qu’elles veulent. Elles réclament leur indépendance et ont besoin d’être aimées. Les Victoire sont des personnes imprévisibles qui peuvent réagir avec colère ou de façon posée. C’est dans l’Antiquité que ce prénom va apparaitre avant de disparaitre au 16e siècle. À partir de 1980, sa popularité a augmenté jusqu’en 2018 où 1200 nouveau-nés au moins portent ce prénom.

Victoriana, Victory, Vicky, Victorine ou Victoria sont ses dérivés.

Héloïse

Tiré du mot allemand « hold » qui veut dire « glorieux, illustre » et du mot allemand « wig » qui veut dire « combattant, bataille ». Ce sont donc des personnes serviables et dynamiques. Quand elles aiment une personne, elles adorent rester en sa compagnie. Au début du 20e siècle, le prénom n’est pas très utilisé. Mais à partir de 1990, sa popularité a connu une augmentation jusqu’en 2018 où l’on a recensé environ 800 nouveau-nés portant ledit prénom.

Eloyse, ELoisa, Eloize ou Eloisha sont ses dérivés.

image-naissance-fille

Valentine

Tiré du mot latin « valens », ce prénom signifie « fort » ou « vigoureux ». Les Valentine sont des personnes qui cherchent à découvrir et à expérimenter de nouvelles choses. Elles sont curieuses, dynamiques et joviales. De 1930 à 1970, ce prénom sera abandonné avant de retrouver ses lettres de noblesse à partir de 1990. Valentine fait aujourd’hui partie des 100 premiers prénoms donnés aux filles en France.

Valentia, Valentinia ou Valentiane sont ses dérivés.

Zélie

Il s’agit d’un diminutif du prénom Zéline dont l’explication est « solennel ». Les Zélie sont de bonnes compagnies. Elles communiquent assez et s’attachent vite aux autres. Ce prénom est tantôt adopté, tantôt rejeté. En 2018, on a compté au moins 700 nouveau-nés qui le portent.

Zoélie, Zélia, Zeli, Zelly, Zély, Zéline ou Zoéline sont ses dérivés.

Violette

Tiré du mot « viola » signifiant « fleur », ce prénom est porté par des personnes généralement gentilles. Certes, elles ont l’air innocentes, mais elles n’acceptent jamais qu’on les dupe. Amoureuses des aventures, elles aiment découvrir de nouvelles choses. Son utilisation est faite depuis de l’Antiquité. C’est un prénom classique et spécial qui, en 2018, a été donné à près de 200 enfants filles en France. Violette veut dire Violetta en Espagnol : un prénom très utilisé par les peuples hispanophones.

Valentine, Valentina, Violan Vita, Violetta sont ses dérivés.

Madeleine

Tiré du terme « mygdal », signifiant en hébreu « haute tour », Madeleine est un prénom originaire d’un endroit appelé « Magdala ». C’est un village non loin du lac de Tibériade (origine de Marie de Magdala encore appelée Marie-Madeleine). D’après la Bible, cette femme était une pécheresse qui, après s’être repentie, décida de suivre Jésus-Christ jusqu’à sa résurrection. Les Madeleine sont des personnes solitaires et mystérieuses. Toutefois, ce sont des personnes passionnées et sociables. Il est devenu populaire dans les années 1900. Mais au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, sa popularité a chuté. Aujourd’hui, ce prénom élégant et unique est adopté, chaque année, par près 350 couples.

Madelon, Madella, Maddie, Magdalena, Magda ou Madeleine sont ses dérivés.

Rosalie

Il est tiré du mot latin « rosalis » dans lequel on retrouve deux autres mots que sont « rosa » puis « lilium » qui signifient respectueusement « rose » et « lys ». Les Rosalie sont des femmes qui ont un fort caractère et qui ne se taisent pas lorsqu’on les offense. Elles détestent la médiocrité. Rosalie était, au 20e siècle, un prénom fréquent. Mais, à un moment donné, sa popularité a chuté jusqu’en 2000. De nos jours, sa popularité remonte grâce à son originalité.

Rosie, Rosela, Rosa ou Rose sont ses dérivés.

Joséphine

Tirée du mot hébreu « Yôsephyâh » dont l’explication est « que Dieu (lavhé) ajoute », Joséphine est un prénom porté par des personnes douces et travailleuses. Elles ont un fort caractère. Les Joséphine sont des réalistes et savent se créer de la compagnie. Ce prénom était populaire entre 1900 et 1920 avant de faire son come-back en 1990. On compte, en 2018, 550 nouveau-nés portant ce prénom.

Josephina et Josepha sont ses dérivés.

Eugénie

Tiré du mot grec « eugenios » encore appelé « bien né ou de noble race » Eugénie est un prénom féminin. Elles sont coquettes et pleines de charme. Elles désirent être au cœur des discussions. La popularité du prénom a été remarquée au 20e siècle plus précisément en 1902 où 3127 personnes le portaient. Mais aujourd’hui, ce prénom devient de plus en plus rare. En 2018, seulement 149 nouveau-nés portaient ce prénom. C’est un classique qui doit faire son come-back.

Ugénie, Ena, Ugéni ou Eugénia sont ses dérivés.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.